• Au boulot!

    Je suis en pleine phase de schizophrénie intensive et ça risque de durer jusqu'au 30 mars, veille de la date fatidique de ma reprise. Et oui, en ce moment deux minis Mamans Pilou cohabitent dans ma tête. L'une d'entre elle ressemble à celle que je suis aujourd'hui: fatiguée certes, mais heureuse de partager ses journées avec son bébé et d'aller chercher son grand à l'école. Une maman très disponible pour ses enfants chéris. Et puis il y a l'autre Maman Pilou qui porte un sac avec des cahiers à corriger, qui a la tête plein de projets pour ses élèves et qui est heureuse de retrouver ses collègues et ses élèves pour une journée de travail. Elle compte bien aussi passer du temps avec ses deux petits enfants chéris même si retour au travail rime va avec un peu moins de disponibilité pour eux.

    Mais ces deux Mamans Pilou se disputent en ce moment car il est temps. Et oui, il faut bien reprendre le travail un jour et dans mon cas le compte à rebours a commencé puisque c'est pour dans deux semaines. Tic tac, tic tac... Et j'angoisse, et je suis contente, et je suis pressée, et je voudrais arrêter le temps, et je suis excitée, et je suis flippée, et ... les deux Mamans Pilou tirent la couverture à elles chacunes leur tour et je ne parviens pas à me décider:

    "Maman Pilou à la maison: Olàlà! Tu te rends compte que tu ne verras plus ta Nougatine toute la journée et que tu ne pourras plus aller chercher ton Pépito à l'école, revenir à pied à la maison en papotant de sa journée et profiter pleinement de lui en lui proposant des activités ou des jeux après le goûter et avant le bain, le dîner et le coucher sans que ce soit la course?

    Maman Pilou maîtresse: Certes c'est chouette de passer ta journée au rythme de tes enfants mais à ce rythme là tu t'oublies un peu et tu es beaucoup beaucoup beaucoup (trop) à la maison. Finalement, tu sors peu, tu n'as pas tant de contact que ça avec l'extérieur, avec d'autres adultes. Du coup, tu sautes sur Papa Moo à son retour du travail pour avoir un minimum de conversation alors que lui n'aspire qu'au calme (bref tu le saoules un peu en lui tombant dessus dès son entrée dans la maison). En reprenant le travail tu vas pouvoir avoir des échanges intéressants autant avec des adultes qu'avec des enfants et qui te changeront des gazouillis de ta Nougatine, même si tu les adores.

    Maman Pilou à la maison: Oui c'est vrai. Mais elle va bien me manquer ma Nougatine. Elle est si petite. Tu te rends compte qu'elle porte encore des vêtements taille 1 mois! Allez, on dit que je reprend le boulot quand elle met du 3 mois, pas avant!

    Maman Pilou maîtresse: Oui, ben, c'est pas nouveau ça que c'est une crevette! Et puis, c'est pas comme si tu te séparais de tes enfants pendant plusieurs jours sans les voir. Tu les verras le soir et bien plus que d'autres mamans qui rentrent plus tard que toi. Donc, il faut relativiser...

    Maman Pilou à la maison: Oui, c'est vrai que je vais rentrer tôt du travail et que j'aurais plus de temps pour mes enfants que d'autres mamans, mais je ne vis pas ma vie en fonction des autres... Et quitter le confort de gérer toute l'intendance pendant la journée pour être plus disponible avec mes enfants quand ils en ont besoin c'était drôlement chouette et pratique il faut bien l'avouer. Là, il va falloir trouver une nouvelle organisation, un nouveau rythme et ce ne sera pas facile. Et tu ne vas pas me dire que dès que j'aurais repris j'aurais autant de temps à leur consacrer même en rentrant relativement tôt.

    Maman Pilou maîtresse: Et ben oui ma pauv' dame! C'est mathématique et c'est ça la vie! Si tu veux consacrer tout ton temps à tes loulous il faut prendre un congé parental. C'est un choix à faire et tu as fait le tien. Donc, hop hop hop au boulot! Et oui, ça veut dire trouver un nouvel équilibre entre la vie de famille et la vie professionnelle. Ce n'est pas facile, mais fais toi confiance: tu y arriveras. Et tu as la chance de confier ta Nougatine à une personne de confiance: sa grand-mère. Au moins tu ne repars pas travailler la boule au ventre.

    Maman Pilou à la maison: C'est bien vrai ça! Sur ce point, j'ai l'esprit tranquille. Enfin, je suis résignée. La date fatidique se rapproche que je soit d'accord ou pas et il ne me reste plus qu'à profiter le plus possible du confort que je vis actuellement. Et puis, ce sera une petite reprise puisque les vacances commenceront deux semaines après mon retour à l'école alors ce sera une reprise en douceur. Allez, il faut juste respirer un grand coup et y aller je suppose.

    Maman Pilou maîtresse: Mais oui, ça va bien se passer et surtout te faire un bien fou même si la fatigue sera encore plus au rendez-vous. La seule chose que je te souhaite c'est que Nougatine fasse enfin ses nuits...

    Maman Pilou à la maison: A qui le dis-tu! Je croise les doigts!"

     

    Bon en fait, c'est toujours Maman Pilou maîtresse qui gagne avec ses arguments bien rôdés et finalement c'est mieux comme ça puisque la date, elle, ne reculera pas. Et puis, il faut bien reconnaître que lorsque je suis allée à l'école pour rencontrer la collègue que je vais remplacer ça m'a fait beaucoup de bien. J'étais très heureuse d'être dans une école comme future maîtresse et pas comme maman d'élève. Je me suis tout de suite sentie bien dans cette classe avec ses toutes petites chaises et tables (je vais travailler avec 3 classes de maternelle). Et j'ai ressenti une grande excitation à l'idée de reprendre et presque l'envie que ça arrive vite!

    La date de la reprise c'est le lundi 31 mars et ce jour-là ressemblera à la rentrée des classes: excitation et un peu d'anxiété mêlées. En attendant, les deux minis Mamans Pilou n'ont pas fini d'avoir la même conversation.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :