• La musique adoucit les mamans

    Ce matin je me suis levée du pied gauche et j'étais vraiment de mauvaise humeur au saut du lit. Ca ne m'arrive pas souvent, mais là, bizarrement, après une semaine de vacances passée avec mes deux enfants, j'étais à prendre avec des pincettes.

    Avant d'avoir des enfants je pensais que les vacances seraient l'occasion de se retrouver et de partager des moments inoubliables ensemble. Mouais, mouais, mouais... J'en rêve encore mais je vous rassure, ça arrive (heureusement!). Mais en vrai, les vacances c'est une longue série de mercredis qui s'enchaînent et on a l'impression que ça ne s'arrête pas. Les mercredis, toutes les mamans le savent: on commence la journée façon Bree Van de Camp: on croit pouvoir tout contrôler et que la journée va se dérouler sans accroc. Mais finalement on la finit façon Lynette Scavo: on est morte de fatigue, on se demande où nos chers bambins vont chercher une telle énergie pour faire des bêtises, retourner la maison, nous tenir tête tout en les regardant avec amour et en se disant que même si c'est dur on les aime et qu'on n'échangerait notre place pour rien au monde. Voilà. Tout est dit: une maman c'est contradiction et compagnie. Et les vacances, c'est joies et bonheur ponctués de quelques bêtises et caprices mêlés de pleurs.

    En attendant, je suis sûre d'une chose: les vacances c'est crevant. Alors, oui, je ne laisserai ma place à personne pour être avec mes petits amours, mais ce matin, j'aurai bien aimé un tout petit peu de temps. Juste un tout petit peu de temps en plus sous la couette. J'aurai bien aimé qu'on m'oublie juste une heure. Je ne demandais qu'une heure, le temps que ma mauvaise humeur matinale s'endorme. Mais, Pépito et Nougatine n'étaient pas au courant. C'est après le 500 ème "Nooooon! J'ai pas enviiiiiiiiiiie!" dit après une douche à 6h15 pour cause de pipi au lit que j'ai pété un câble. Et tout le monde en a pris pour son grade. Oui et je le regrette, mais paraît-il c'est humain de craquer. Papa Moo voyant la fumée sortir de mes oreilles m'a aidée à préparer les enfants pour aller chez le pédiatre. Et c'est dans la voiture que le miracle s'est produit. De la Maman Pilou d'une humeur de chien je suis passée à la Maman Pilou fraîche et dispo! Et cela grâce à la radio. J'ai ainsi pu me défouler et retrouver l'énergie positive au son de "I love Rock N Roll" de Joan Jett and the Blackhearts:

    et retrouver le calme et la douceur nécessaire pour m'occuper de Pépito et Nougatine avec "Yesterday once more" des Carpenters:

    Vive la musique qui est là pour secourir les mamans en détresse.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :